Informations

Iles du Cap-Vert, synonyme de dépaysement garanti, découverte d’îles encore préservées.

Situées à l’ouest des côtés sénégalaises, en plein océan Atlantique, ces îles d’origine volcanique, balayées par le vent et au climat ensoleillé toute l’année, possèdent des paysages mer bleu turquoise et avec d’immenses plages superbes ou imposantes montagnes rivalisent avec beauté. Un cadre des plus recherché pour un séjour empreint de sérénité. Un conseil, afin de bien préparer votre départ, n’hésitez pas à prendre contact avec l’ambassade de France au Cap-Vert ou à l’ambassade du Cap-Vert en France. !!!santo antao

Comment y arriver: L’avion est le moyen le plus utilisé. Des compagnies aériennes proposent le transport direct depuis l’Afrique, l’Europe, l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud. Les aéroports l’Ila de Sal, Santiago, São Vicente et Boa Vista, accueille des passagers du monde entier. L’arrivée au pays par transport maritime est également possible, et il existe des ports dans toutes les îles. La communication entre les îles est faite aussi bien par des liaisons maritimes qu’aériennes, étant donné que chaque îles possèdent son propre aéroport.
Passeport, Visas et Douanes, Pour entrer dans l’Archipel, le touriste doit posséder un passeport et un visa émis par le Consulat du Cap-Vert de son pays d’origine (mais il peut également acquérir son visa dès son arrivée au Cap Vert). Les groupes organisés de touristes sont exemptés de visas lorsqu’ils préviennent une agence de voyages locale de leur visite. L’entrée d’animaux de compagnie, de plantes, d’armes ou de véhicules d’importation temporaire est soumise à une législation. Les déplacements des bateaux de plaisance sont contrôlés par les capitaineries des ports.
Cuisine,
gastronomieMélange de saveurs africaines et portugaises, la cuisine Cap-Verdienne est simple et généreuse, le plat national, la cachupa s’apparente à un cassoulet à base de maïs, pois local appelé (ervilha), haricots rouge ou blanc, linguiça ou (saucisse de porc fumée). Aujourd’hui le temps manque à tous ce plat est élaboré chez les habitants les dimanches, c’est une fête qui rappel nos anciens qui le consommaient dès leurs petit-déjeuner le repas de la veille au soir, l’inexistence de frigos pour de raison de santé le reste était consommé le lendemain matin comme pour dire bonjour à toute la famille avant de vaquer aux occupations quotidienne, enfants aux grands-parents. Aujourd’hui ce plat dans les restaurants est réservé la veille pour le lendemain car sa préparation et cuisant est lente comme certains plats en France.  Le poisson, le poulet, le porc, le riz et quelques légumes tropicaux constituent la base de l’alimentation de Cap-Verdiens. On trouve également d’excellentes langoustes grillés cuites en sauces et buzios à consommer avec un bon vin blanc pétillant Portugais ou un excellent vin Cap-Verdiens de Fogo collecté façon Française, les accras à base de poisson bacalhau (la morue) des beignets de pommes de terre (batata), des beignes de bananes mures et servi comme légumes lorsqu’elles sont verte qui accompagne aussi bien la viande ou le poisson selon les moments. Au Cap-Vert, on trouve un excellent vin de l’île de Fogo blanc rouge ou rose enlevage par des Français depuis quelques siècles, une bière locale fabriqué en collaboration avec les Danois, beaucoup de produits portugais boissons comme le vin, bières (exemple Sagres, Super Bock), la typique boisson locale le grôgue, principalement de Santo Antão, l’équivalent des rhums antillais.

Assurances:
Pour tout imprévu, il y a deux compagnies d’assurances dans le pays. Toutes les deux ont des filiales dans les principales îles. Les assureurs pratiquent plusieurs modalités et couvrent tout le territoire national.
Vêtements:
Étant donné le climat tropical sec, avec une température moyenne de 25°C, il est conseillé de prévoir des vêtements légers pendant toute l’année ainsi qu’un maillot de bain. Les mois les plus chauds sont juin, juillet, août et septembre. Un vêtement de laine est nécessaire, pendant la saison des vents.
Langue: Le créole est la langue parlée dans tout l’archipel, mais le portugais est la langue officielle. Dans les centres urbains et les principaux points touristiques du pays, l’anglais, le français, l’espagnol et l’italien sont bien compris par la population.

Eau: Au Cap-Vert, l’eau est précieuse, c’est la raison pour laquelle toute dépense doit être évitée. Pour la consommation, il est conseillé de boire l’eau minérale.

Transports:
Les principaux centres urbains disposent d’un réseau de transports publics qui garantit les liaisons entre diverses localités. Il existe un bon nombre de taxis qui disposent de compteurs) et des minibus communément appelés HIACE) La location de véhicules est également possible.

Itinéraire et Agences de voyages : Il y a plusieurs comparateurs de prix et agences de voyages dans tout les pays qui se développent vers cette destination. Plus connu avec la TAP et la TACV Transports Aériens du Cap-Vert) reliées aux opérateurs touristiques et aux compagnies aériennes du monde entier.
Hébergement:
Il existe plusieurs possibilités : pensions, bungalows, «aparthôtels», et hôtels. Toutes les îles disposent d’infrastructures pour l’hébergement des touristes. Quelques unités hôtelières acceptent des cartes de crédit internationales, mais leur utilisation n’est pas généralisée dans le pays. Les devises restent le choix d’un grand nombre de touristes ce qui n’exclut pas l’utilisation de traveller’s chèques. Le courant électrique est de 220 volts. Aucun adaptateur n’est nécessaire pour les appareils importés d’Europe.
Achats et pourboires: Les centres urbains offrent plusieurs magasins et aussi des foires avec une variété de produits. Dans ces centres, les supermarchés sont bien approvisionnés. Les horaires habituels d’ouverture des établissements commerciaux sont les suivants : du lundi au vendredi de 8h00 à 12h30 puis de 15h00 à 19h30, le samedi: de 9h00 à 13h00. En règle générale, le commerce ferme le dimanche, mais quelques supermarchés restent ouverts le samedi après-midi et le dimanche matin. Les stations service sont généralement ouvertes tous les jours de 8h00 à 23h30, pourboires ne sont pas obligatoires, mais restent ouverts à l’appréciation de la clientèle.

Monnaie et change: L’unité monétaire est l’escudo capverdien. Le change peut être effectué dans une agence bancaire ou au bureau de change et dans certains hôtels. L’escudo capverdien a un accord de parité avec l’euro, et sa cotation est fixe : 1 euro = 110.265 ECV–1 USD = 82.906 ECV taxe du 07/12/04 – source BCV).

Horaires d’ouverture des banques: Du lundi au vendredi: 8h00/15h00.

Poste et télécommunications: Les évolutions technologiques permettent la communication directe de n’importe quel point du pays vers le monde entier, soit par téléphone, fax ou internet. Le réseau mobile couvre tout le pays, il est possible d’acheter des cartes pour les portables. Toutes les îles sont largement équipées de cabines téléphoniques à cartes. Toutes les îles possèdent un bureau de poste qui garantit un service postal rapide et efficace, notamment à travers l’Express Mail Service.

Hôpitaux et Pharmacies: Au Cap-Vert, on trouver des Hôpitaux  sur toutes les îles principalement dans les zones urbaines d’influences, des postes de santé et des centres de santé, si nécessaire. Il existe aussi des pharmacies ou des magasins de vente de médicaments dans toutes les municipalités.

Sécurité: Le peuple capverdien se distingue par son comportement pacifique et sociable, la stabilité et l’absence de conflit dans le pays en sont la preuve. La sécurité doit seulement être régie par l’application des précautions basiques des normes habituelles de sécurité.

Fêtes et jours fériés : Le 1er janvier Jour de l’an, Journée Mondiale de la Paix, 13 janvier Jour de la Démocratie et de la Liberté, 20 janvier Jour des Héros Nationaux, 1 mai Fête du Travail, 5 juillet Fête de l’indépendance, 15 août Assomption, 1 novembre Toussaint, 25 décembre Noël CRÉOLE.

La population, selon les données de l’INSEE (Institut National de Statistique et des Etudes Economiques), issues du dernier recensement réalisé en 2017, la population résidant au Cap-Vert est de 553 568 habitants. C’est une population jeune : 32,6 % des individus ont moins de 14 ans, 61,9% de15 à 64 ans et 5,5% + de 65  ans. La densité des habitants est de 129,8 par kilomètre carré et 53% des Capverdiens vivent dans le milieu urbain. Les Capverdiens de la diaspora dépassent le nombre d’habitants de la terre indigène en se chiffrant en plus de 600 mille personnes. En ce qui concerne l’éducation, le milieu urbain enregistre une plus grande fréquentation des établissements scolaires, environ 95 %. Le taux de scolarisation est de 88% de 6 à 14 ans (Enseignement de Base Obligatoire), et de 78% au niveau de l’Enseignement secondaire (12 à 17 ans).  Le taux d’an alphabétisation est en baisse : il est passé à 21.3 % en 2017. Quant à la santé, la couverture sanitaire est bonne et il n’existe pas de maladies endémiques ou tropicales. Aucune vaccination n’est nécessaire pour entrer dans le pays. D’autre part, le croisement vérifié entre des noirs et des blancs depuis le début du peuplement de l’archipel, a donné lieu à une nouvelle race avec une forte identité culturelle. Le processus de formation sociale capverdien s’est opéré plus pour une africanisation de l’Européen que pour une européanisation de l’Afrique. Aujourd’hui, environ 70% de la population est métisse, 28%  noire et 2% blanche. Aussi le Cap Vert n’a pas de maladies contagieuses ni de maladies tropicales endémiques et comme tel, il n’est pas nécessaire de prendre des précautions médicales ni de vaccinations pour entrer dans le pays.

Ou voulez vous aller ? « plus d’infos cliquez ici»